Essayer et installer une distribution GNU/Linux

Niveau : débutant

Vocabulaire

Objectif

Installer la distribution Linux Mint sur la machine après l'avoir testée grâce à une clé USB.

Pourquoi Linux Mint ? C'est une question de préférence. Comparer différentes distributions se fait avant tout en fonction des besoins recherchés. Ici nous avons besoin d'une distribution généraliste et polyvalente. Ubuntu pourrait faire l'affaire mais elle impose un bureau nommé Unity qui ne plaît pas forcément. Linux Mint propose un bureau (un agencement de fenêtre et de menus) nommé Cinnamon, à mon avis plus facile à appréhender pour commencer, plus léger que Unity, et facilement configurable. Les autres avantages de Linux Mint rejoignent ceux de Ubuntu, car elle en est plus ou moins dérivée.

Matériel

Condition

Si l'on possède Windows et que l'on souhaite installer GNU/Linux à côté de Windows, prendre soin d'avoir une version de Windows la plus propre possible, défragmenter le disque au maximum (voire ré-installer Windows complètement), avant de procéder à l'installation de GNU/Linux. Puis reporter à la section « Cas d'un dual boot » ci-dessous.

Les étapes

Étape 1

Télécharger l'ISO de Linux Mint en 32 ou 64 bits, selon la machine. Si on hésite, prendre la version 32 bits Il s'agit de la première occurence sur cette page, avec « cinnamon » au début de la ligne. Une liste de miroirs seront alors proposés, choisir un miroir français et commencer le téléchargement.

Étape 2

Une fois l'iso téléchargée, il faut un logiciel qui permet d'installer l'ISO sur la clé en la rendant bootable. Je propose d'utiliser Unetbootin. En fait, ce logiciel permet même de télécharger la distribution de son choix, mais au moins on aura fait l'effort d'aller sur le site officiel de la distribution...

Étape 3

Nous voici avec une clé chargée de potion magique. On la branche sur le PC sur lequel on veut installer GNU/Linux. On s'assure que ce PC est bien connecté à Internet (en filaire si possible parce que, même si la puce wifi a de grandes chances d'être correctement détectée, le wifi est quand même moins rapide). On démarres le PC...

Et là...

Il y a des chances qu'il démarre sur Windows. Ben oui : chez certains fabricants, ils ont tendance à croire que tout le disque dur appartient à windows, donc on ne s'embête pas à te permettre de choisir l'emplacement depuis lequel on veut que la machine démarre.

En fait, au démarrage de la machine, on voit souvent apparaître (rapidement) la possibilité d'appuyer sur une touche (type F2 ou F12, ou , etc) pour accéder au bios. Parfois même certains amorçages proposent une touche permettant d'accéder directement à un menu de boot permettant de choisir le support bootable.

Il faut donc être rapide et presser sur la bonne touche lorsque c'est proposé au démarrage. Si on accède au bios, tout dépend de sa configuration, mais généralement il y a un endroit où l'on peut choisir la séquence d'amorçage. En d'autres termes dire à la machine : « lorsque tu démarre, tu vas d'abord cherche sur tel support s'il y a un système, en l'absence de ce dernier, cherche sur un autre support ». On peut ainsi agencer (souvent avec les flèches du clavier) la séquence. Dans notre cas, nous mettrons le disque USB en tête de liste. puis . Pas de panique : à l'avenir si on a une clé USB branchée lors du démarrage de la machine, dans la mesure où elle ne contient aucun programme d'amorçage, elle sera ignorée. Par contre celle que nous venons de créer avec Unetbootin, elle, contient un programme d'amorçage.

En redémarrant la machine Ho, magie! c'est le starter de Unetbootin qui apparaît. Il propose alors de tester Linux Mint ou de l'installer, etc.

Étape 4

Le mieux est encore de tester. Outre le fait que l'on peut ainsi essayer la distribution (elle sera alors la plupart du temps dans la langue par défaut, c'est à dire souvent en anglais), on peut aussi voir si elle fonctionne bien avec la machine.

Pour l'installation, soit on la lance depuis l'interface de Unetbootin, soit on clique sur l'icône d'installation si on est en train de tester la distribution.

La première chose qui sera demandée est de sélectionner la langue.

Ensuite il suffit de suivre les fenêtres qui s'afficheront. Tout est fait de manière très intuitive.

Cas d'un dual boot

Le dual boot est l'art d'installer deux systèmes d'exploitation sur une même machine (en fait on peut installer beaucoup plus que deux systèmes). Si la machine est déjà équipée de Windows, le programme d'installation de la distribution GNU/Linux détectera la partition Windows. On aura alors un choix à faire :

Si on choisi de conserver Windows et d'installer Linux Mint « à côté », alors, très simplement, le programme d'amorçage contiendra une option qui permettra, lors des futurs démarrages de la machine, de choisir (avec les flèches du clavier) si l'on veut utiliser GNU/Linux (première option de la liste) ou Windows (généralement la dernière option de la liste). On peut éditer ultérieurement cette liste à partir de GNU/Linux. Si on ne choisi rien, c'est l'option en tête de liste qui démarrera par défaut au bout de quelques secondes.