Gren­del­bruch, le grand tour

Le temps passe si vite ! À peine le temps d’user un pneu Python arrière et nous voi­ci déjà en automne. La sai­son idéale, selon moi, pour ran­don­ner en VTT en pro­fi­tant au mieux des pay­sages vos­giens et sans être asso­mé par des cha­leurs cani­cu­laires. Pour ce billet, encore une fois dans un coin que je connais bien, entre Moll­kirch et Gren­del­bruch, mais en fai­sant un grand tour his­toire de bien dur­cir les cuis­seaux…

L’avantage de la loca­li­sa­tion de départ, c’est qu’elle est très faci­le­ment acces­sible en voi­ture (un par­king bien tran­quille) mais aus­si en train : il s’agit de la gare de Hei­li­gen­berg. Pré­pa­rez-vous pour plus de 4 heures de ran­don­née. Si vous n’êtes pas habi­tué, ou si c’est la pre­mière fois que vous venez rou­ler dans ce coin, comp­tez plus de temps. La carte est obli­ga­toire, même si vous pre­nez le fichier GPX ci-des­sous. En effet, le par­cours est modi­fiable à l’envi : si vous en avez assez ou en cas de météo peu favo­rable, les solu­tions ne manquent pas pour bifur­quer et réduire la course. Si au contraire il vous en faut davan­tage, ne vous gênez pas…

Le tra­cé fait envi­ron 48 km pour 1300m D+.

Pas moins de 6 points remar­quables jalonnent le tra­cé : le cha­teau du Guir­ba­den, les Hauts de Gren­del­bruch (Schel­meck), le Champ du Mes­sin, le mémo­rial du Stru­thof, le Jae­ger­taen­nel, le Hei­den­kopf. On peut ajou­ter aus­si des sec­tions plus agréables ou tech­niques que d’autres :

  • le che­min entre le Guir­ba­den et Gren­del­bruch, le matin au soleil, a quelque chose de repo­sant ;
  • le Schel­meck vous fera pro­fi­ter d’un point de vue superbe sur la val­lée et la plaine d’Alsace ;
  • les sen­tiers en « single » au Guir­ba­den, mon­tée et des­cente au champ du Mes­sin (pru­dence), des­cente sur la Magel, mon­tée du Jae­ger­taen­nel, mon­tée du Hei­den­berg.

Je vous laisse décou­vrir le reste. Sachez tout de même que, une fois encore, je pri­vi­lé­gie la mon­tée et l’endurance, y com­pris sur des sen­tiers tech­niques. Les fans de des­centes n’y trou­ve­ront sans doute pas leur compte. Véri­fiez bien votre chaîne, la trans­mis­sion et n’oubliez pas les outils et la chambre à air, sans quoi le che­min du retour risque d’être loooong !

Quelques pho­tos

Le tra­cé

(cli­quez sur « more » et « par­tage » pour récu­pé­rer le fichier gpx, kml ou autre)

See full screen

Christophe

Fram(hack)tiviste, je fais du vélo et je mange des châtaignes.